X
Impulsé par le département des Vosges
CYCLE DE CONFÉRENCES : Les Cinq sens

CYCLE DE CONFÉRENCES : Les Cinq sens

CYCLE DE CONFÉRENCES : Les Cinq sens

Par Hélène Drutinus, historienne de l’art, chargée de cours à l’université de Paris X-Nanterre et à l’École du Louvre

La peinture est une métaphore des arts visuels. Illusion de la réalité, trompe-l’œil, mais aussi idéal et recherche de la beauté. A l’emblème de la nature morte qui résume les cinq sens, la peinture, mais aussi la sculpture ou les arts décoratifs, ajustent leur perfection à l’aune de l’imitation des autres arts et des sensations du vivant dans l’inanimé. Dans notre monde saturé d’images, la vue semble être devenu le sens le plus utilisé. Mais cette primauté est relativement récente : avant la généralisation de l’éclairage et la publicité, le soleil seul éclairait les hommes, qui ne disposaient que de quelques heures de « jour » à certaines saisons. Bruits du vent, odeurs des plantes, crissement des feuilles, rugosité du bois devenaient des repères essentiels pour appréhender le monde. Le regard, du moins sa permanence, était réservé à quelques privilégiés qui disposaient de lieux éclairés pour jouir de l’aspect des choses. A travers la représentation, directe ou allégorique, des différents mondes sensuels (la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût), on appréhendera l’histoire croisée de la perception et de l’esthétique dans la peinture et les Beaux-arts, de la Renaissance à nos jours.

Dimanche 13 janvier : Sentir

Dimanche 10 février : Voir

Dimanche 10 mars : Toucher

Dimanche 14 avril : Entendre

Dimanche 12 mai : Goûter

Dimanche 30 juin : 6e sens

Gratuit

Sans réservation dans la limite des places disponibles

15h30 (durée : 1h30)

Conférence « Sentir » : Les odeurs sont impalpables et invisibles. Pourtant, les données olfactives sont perçues de manière immédiate par l’homme, suscitant passion ou rejet. Cette rapidité associe à l’odorat une force émotionnelle et sensuelle qui explique la séduction des peintres et des poètes : allégories, femmes sentant des bouquets de fleurs, métaphore du parfum et de la séduction.

 

Conférence « Voir » : La mimesis est une des bases de la peinture occidentale. Elle associe le talent du peintre à « l’imitation » (mimesis en grec) de la réalité : la ressemblance d’un objet peint avec son modèle en donne l’illusion. La beauté et la qualité d’un tableau passent donc par la vue. Le jeu du regard est au cœur de nombreux enjeux philosophiques et amoureux : séduction, tromperie, amour ou encore vérité.

 

Conférence « Toucher » : Associé à la beauté, l’art s’appréhende souvent de manière intellectuelle, par le biais de la connaissance ou le ressort de l’idéalisation. Si la création est l’œuvre d’un génie inspiré, elle est aussi acte : au centre de la peinture, la « touche » de l’artiste. Empâtements, glacis, sous-couches donnent de la texture à l’œuvre. Les matières, velours, fruits ou peau, semblent s’animer, de même que la douleur ressentie par les personnages reste un puissant ressort émotionnel.

 

Conférence « Entendre » : Si la peinture est par essence muette, le silence absolu n’existe pas. La contemplation d’une toile dans une pièce vide s’accompagnera du bruit de notre souffle ou des battements de notre cœur. Dans la peinture, la représentation de la parole ou de la musique engage un dialogue fécond entre le spectateur et l’œuvre.

 

Conférence « Goûter » : Le repas est élément clé de la civilisation occidentale, par ses aliments, sa scénographie et ses symboles. Mais le sens du goût dépasse vite le cadre culinaire. La saveur peut être émotionnelle, et au XVIIIe siècle, on associe à l’esthétique d’un tableau la notion de « goût » : le plaisir visuel utilise une métaphore sensuelle. Au fil des représentations du manger et du boire, on retracera une histoire du goût en peinture.

 

Conférence « 6e sens » : Comment les artistes ont représenté l’indicible ou l’invisible, le sentiment, les manifestions divines, les miracles. Des phénomènes comme l’intuition, ou encore la place faite par les Surréalistes aux rêves et aux songes peuvent servir de fil conducteur à des perceptions qui dépassent l’entendement humain.

 

 

A voir aussi

Partager

8 rue de la Préfecture
88088 Épinal, Cedex 9

Tél. 03 29 29 88 88
Contactez-nous !

CONTACTS
Musée départemental d'art ancien et contemporain

1 Place Lagarde, 88000 Épinal
Tél. : + 33 (3) 29 82 20 33
Contactez-nous !


Musée de France